Accident survenu à l’occasion du chargement d’un camion : le Cabinet saisi de la défense des intérêts de la victime grièvement blessée à la jambe

Courant  2021, Monsieur V. était victime d’un grave accident alors qu’il participait au chargement d’un container sur un camion-plateau.

A l’occasion de ces opérations, déséquilibré par le mouvement du véhicule, il chutait malencontreusement sur sa jambe et causait d’importantes blessures aujourd’hui non consolidées, en l’espèce un délabrement majeur du pied droit avec perte de substance nécessitant plusieurs interventions ainsi qu’une longue hospitalisation complète au centre de la Tour de Gassies à Bruges.

Monsieur V. confiait récemment son dossier d’indemnisation au cabinet alors que celui-ci était au point mort, pour tenter dans un premier temps d’obtenir une provision dans l’attente de la consolidation de son état de santé, qui n’interviendra probablement que dans plusieurs mois compte tenu des nombreuses séquelles qu’il subit, avant de solliciter la liquidation de son entier préjudice.

Après avoir rapidement engagé des négociations auprès de la compagnie d’assurance du camion-plateau, cette dernière n’a pas souhaité intervenir à titre amiable en émettant des réserves sur la responsabilité de son assuré.

Le Cabinet a fait le choix sans tarder de la voie judiciaire et a assigné l’assureur en justice pour obtenir la reconnaissance de la responsabilité du conducteur du camion-plateau, la désignation d’un médecin-expert aux fins de procéder à l’examen médical de la victime permettant de dresser le tableau de ses différents préjudices, ainsi que l’octroi d’une provision destinée à couvrir les frais et pertes de gains professionnels de Monsieur V. le temps de l’issue de la procédure.

Le débat portera notamment sur le régime juridique applicable à cet accident :

La loi Badinter relative aux accidents de circulation particulièrement protectrice en matière d’indemnisation des victimes (FAQ Victime d’accident de la circulation, comment être indemnisé ?) ou la responsabilité du fait des choses (Un accident de la vie courante est plus fréquent et trouve des origines diverses)

L’affaire est actuellement pendante devant le Tribunal Judiciaire et se poursuivra dans les prochains mois, afin de permettre au responsable et à son assureur de faire valoir leurs moyens de droit avant que la juridiction ne se prononce.

< Retour

Contactez-nous