Assassinat à Barsac, le cabinet défend les intérêts de la famille de la victime

Dans cette terrible affaire dont les faits se sont déroulés le 19 septembre dernier et qui ont été largement relatés dans la presse locale, un homme sans histoire d’une quarantaine d’années a été froidement abattu de trois coups de fusil, en pleine nuit, à son domicile, en présence de son épouse, alors qu’il venait d’enjamber la fenêtre de leur chambre, alerté par les bruits et les phares d’un véhicule qui circulait à cette heure tardive dans une zone peu fréquentée à de tels horaires. 

Il semblerait que son assassin ne lui ait laissé aucune chance, l’achevant au sol alors qu’il avait été touché par un premier tir mais était toujours en vie. 

L’agresseur qui prendra la fuite ne sera retrouvé et interpellé que le lendemain des faits alors qu’il s’apprêtait à participer à une partie de chasse avec ses amis, comme si de rien n’était. 

Il avait néanmoins été formellement identifié par l’épouse de la victime, présente dans la chambre conjugale au moment des coups de feu mortels, et qui avait immédiatement reconnu cet individu, ancien camarade de chasse de son mari. 

L’enquête, qui ne fait que commencer et dans laquelle nos clients souhaitent jouer un rôle actif, devra déterminer les circonstances dans lesquelles ce passage à l’acte a pu avoir lieu mais également le profil psychologique de l’auteur des coups de feu qui tente aujourd’hui de se réfugier derrière l’absence de souvenirs liée à son alcoolisation importante cette nuit-là. 

Ce dernier est aujourd’hui mis en examen du chef d’assassinat et placé en détention provisoire, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 

Consultez l’article complet en cliquant sur l’extrait ci-dessous

< Retour

Contactez-nous