Dossier Air Cocaïne à la JIRS de Bordeaux : Le Cabinet évite le retour en détention à son client

JIRS, 1ère Chambre Correctionnelle, Tribunal Judiciaire de BORDEAUX, du 19 au 23 octobre 2020

Après 5 jours d’audience, le Tribunal Correctionnel de BORDEAUX a rendu son délibéré dans ce dossier de trafic de stupéfiants de dimension internationale, dit dossier Air Cocaïne par référence au mode d’acheminent de la marchandise transitant directement par jet privé de la Colombie vers le Pays Basque.

Le rôle trouble des agents français et américains, plus particulièrement celui de « Diego », policier français infiltré au sein du cartel de narcotrafiquants, était au cœur des débats.

Le Parquet requérait des peines de 2 à 20 ans d’emprisonnement à l’encontre des 11 prévenus.

Avant de rendre son délibéré, le Tribunal devait vivre un énième rebondissement, dans ce dossier déjà hors norme.

Alors que les débats étaient clôturés à la suite des plaidoiries de la Défense, Monsieur le Procureur de la République sollicitait une réouverture des débats, se prévalant d’une pièce fournie quelques instants plus tôt par les autorités néerlandaises et qui permettait, selon lui, de relever l’état de récidive légale à l’encontre de l’un des prévenus, portant ainsi le maximum de la peine encourue de 10 à 20 ans d’emprisonnement.

Partant de nouveau délibéré, le Tribunal rejetait la demande du Ministère Public et prononçait des peines allant de 18 mois à 10 ans d’emprisonnement, outre des peines d’amende de 50.000 euros pour la plupart des protagonistes.

Notre client, Monsieur E., se voyait condamner à une peine de 18 mois d’emprisonnement, peine couvrant la détention provisoire déjà effectuée, et ressortait libre du Tribunal.

< Retour

Contactez-nous

Newsletter

Restez informé de toute l’actualité et des affaires
du Cabinet d’Avocats Julien Plouton.