Escroquerie, recel et blanchiment en bande organisée de dimension internationale : Le Cabinet est saisi en défense par l’un des mis en examen dans le volet blanchiment de ce dossier où le préjudice global est estimé par les enquêteurs à plus de 6 millions d’euros.

L’enquête initiée par le Parquet de Bergerac en 2019 a mis en évidence des faits d’escroquerie en bande organisée ayant des ramifications internationales, les mis en cause agissant depuis la France, le Maroc ou la Côte d’Ivoire.

Selon les enquêteurs, l’objectif des protagonistes était de parvenir à convaincre des fournisseurs de marchandises implantés à travers toute l’Europe voire le monde entier et intervenant dans le secteur viticole, de l’agro-alimentaire mais également d’autres marchandises telles que les huiles de moteur, des climatiseurs ou encore des produits d’hygiène, d’expédier des commandes en très grosses quantités sans honorer financièrement lesdites commandes.

Plus de 80 sociétés françaises ont été victimes desdits agissements pour un préjudice estimé à plusieurs millions d’euros.

Notre client, Monsieur B., a été mis en examen dans ce dossier des chefs de blanchiment, recel et participation à une association de malfaiteurs.

Dans ce dossier tentaculaire, il conviendra de déterminer le rôle exact de notre client, dont il convient de rappeler qu’il dispose, à ce stade des investigations, de la présomption d’innocence.

< Retour

Contactez-nous

Newsletter

Restez informé de toute l’actualité et des affaires
du Cabinet d’Avocats Julien Plouton.