Assassinats et tentative d’assassinat – jugement devant la Cour d’Assises de la GIRONDE du 18 au 22 mars 2019

Cour d’assises de la Gironde du 18 au 22 mars 2019

Monsieur G. était jugé devant la Cour d’Assises de la GIRONDE du 18 au 22 mars dernier des chefs d’assassinat sur sa mère et sa fille et tentative d’assassinat sur son fils commis le 14 novembre 2015 sur le département de la Gironde.

Dans ce douloureux dossier où, quelle que soit la peine prononcée, la douleur des victimes ne pourra jamais être apaisée, nous avons tenté en Défense, de faire entendre à la Cour que juger un homme c’est avant tout juger sa part de liberté et que l’appréciation de l’intentionnalité des actes ne doit pas être éclaboussée par leurs conséquences aussi dramatiques soient-elles.

La question de l’altération du discernement et de la préméditation étaient aux cœur des débats et a fait l’objet d’une bataille d’experts.

La Cour d’assises de la Gironde a cependant décidé de suivre les réquisitions de perpétuité développées par Monsieur l’avocat Général.

Ce verdict de bannissement social qui laisse l’impression amer d’un verdict dénué de toute nuance, ne peut que conduire l’accusé à interjeter appel, ce qui exposera malheureusement les parties civiles à un nouveau procès.

SUIVEZ LE PROCÈS JOUR APRÈS JOUR

19 mars 2019 – Sud Ouest

Jugé à Bordeaux pour avoir tué sa mère et sa fille : un accusé à la fois ange et démon

20 mars 2019 – Sud Ouest

Cour d’assises de la Gironde : la mère de la fille assassinée témoigne

21 mars 2019 – Sud Ouest

Jugé à Bordeaux pour avoir tué sa fille et sa mère : le fils, survivant de la fusillade, témoigne

Jugé à Bordeaux pour avoir tué sa mère et sa fille : un expert psychiatre de renom à la barre

22 mars 2019 – Sud Ouest

Jugé à Bordeaux pour avoir tué sa mère et sa fille : « Voir son visage au moment de la sentence »

Bordeaux : pour le meurtre de sa mère et de sa fille, Bruno Genet condamné à la prison à perpétuité

 

Crédit photo : Sud Ouest

Julien Plouton

Maître Julien PLOUTON a créé sa propre structure en 2009 après quatre années d’exercice au sein d’un cabinet d’avocats orienté vers le droit des affaires et le droit des contrats puis d’un cabinet spécialisé en droit pénal.

Souhaitant créer une structure souple qui privilégie la relation humaine, la disponibilité et la réactivité tout en faisant bénéficier ses clients d’une approche juridique transversale pour chaque dossier.

Ainsi, pour le cabinet, chaque dossier a son importance, son histoire et ses enjeux.

Demande d'informations

*Champs obligatoires