Accidents médicaux

Gestion et traitement des affaires sur les accidents médicaux

Des plus médiatisées (affaire du sang contaminé, Benfluorex, Médiator, affaires des prothèses PIP, l’affaire de l’hormone de croissance,…) au plus anonymes, entraînent des préjudices souvent considérables.

De plus, ces accidents peuvent avoir des origines diverses :

  • Faute médicale : défaut d’information (informations sur l’état de santé, sur les risques ou conséquences d’un acte de soins,…), défaut de diagnostic (pathologies anténatales, radiographies,…), déficience dans le traitement ou la méthode exploratoire, faute technique (oubli de matériel, faute dans les soins préopératoires ou postopératoires,…)
  • Infection nosocomiale : infection contractée dans un établissement de santé (hôpital, clinique privée)

Par ailleurs, pour obtenir l’indemnisation de vos préjudices à la suite d’une faute médicale, d’un aléa thérapeutique, d’une infection nosocomiale ou d’une affection iatrogène. Il est indispensable de recourir à l’assistance d’un avocat spécialisé.

En outre, le cabinet s’engage d’abord à étudier avec attention votre dossier médical, s’entourant de professionnels de santé avec lesquels il a l’habitude de collaborer.

Les voies procédurales (amiable, civile, administrative) en vue d’obtenir réparation intégrale de vos préjudices sont complexes et multiples. En revanche, le cabinet saura vous accompagner tout au long du processus d’indemnisation et également vous guider au mieux pour choisir la procédure la plus adaptée.

Ainsi, l’expertise médicale, étape clé dans votre processus d’indemnisation, permettra de déterminer l’ensemble de vos préjudices indemnisables. Ainsi que leur fait générateur, opération au cours de laquelle le cabinet saura vous préparer et vous assister.

Responsabilité médicale en cas d’accidents :

Demande d'informations

*Champs obligatoires

Actualités