Le cabinet obtient une indemnisation à hauteur de 2 millions d’euros pour son client tétraplégique victime d’un accident de la route

Me Julien Plouton, avocat bordelais, intervient pour l’indemnisation des victimes d’accident. Il a défendu le cas de cet Albanais et fait prévaloir de nombreux préjudices. PH. CL. P./« SO »

Tétraplégique à la suite d’un accident de voiture en 2007, un quadragénaire va être indemnisé à hauteur de 2 millions d’euros.

Artan, Albanais de 41 ans rendu tétraplégique par un accident de la circulation, vit désormais recroquevillé dans un fauteuil roulant et dépend d’une tierce personne pour accomplir le moindre geste de la vie quotidienne. Prisonnier de son corps et de ses douleurs, il réside à Cenon, dans la banlieue de Bordeaux, dans une maison aménagée.

Il est arrivé en France en 2000. Sans ses enfants ni ses proches. Il n’avait pas d’emploi. Le 12 décembre 2007, il était assis à l’arrière du véhicule d’un ami quand le conducteur d’un fourgon qui avait fait usage de produits stupéfiants a omis de s’arrêter au stop marquant une intersection avec la RD 936 à Tizac-de-Curton. Le choc a été violent. Artan a été éjecté de la voiture et très grièvement blessé. Les autres passagers ont également été touchés.

L’assurance du conducteur

S’ensuivent, pour le réfugié politique, de longs jours et mois de coma, une hospitalisation à Pellegrin, une prise en charge et de la rééducation à la Tour de Gassies, avant une consolidation tardive. « Rappelons que consolidation ne veut pas dire guérison mais signifie que l’état n’évolue plus », précise Me Julien Plouton, l’avocat du blessé. Car la victime conserve des séquelles avec 75 % de déficit fonctionnel.

« Sa mère et un cousin sont venus à son chevet pour s’occuper de lui, explique-t-il. Mais il s’est senti bien seul. » Me Plouton a donc entamé une procédure afin que son client soit indemnisé des conséquences dommageables liées à cette collision. Il s’est ainsi retourné contre l’assurance du conducteur du fourgon.

Dans un jugement rendu le 10 septembre dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre a condamné l’assurance à verser plus de 2 millions d’euros au quadragénaire. Au terme de savants calculs, les juges ont attribué 811 161,48 € en indemnisation de divers préjudices. « Cela comprend en fait de nombreux postes, comme la prise en charge d’une aide, les frais d’aménagement d’un véhicule ou du logement, le déficit fonctionnel, les souffrances endurées, les préjudices esthétique, d’agrément, sexuel ou d’établissement… », détaille le conseil.

Le tribunal de grande instance de Nanterre s’est également prononcé pour le versement de 1 201 293,12 € sous forme de rente viagère trimestrielle. « Son préjudice physique est saisissant d’évidence », souligne Me Plouton.

L’accident a indéniablement rendu son client vulnérable. Il y a trois mois, il a été victime d’une agression avenue Thiers, à Bordeaux.

Sud-Ouest, le 29/09/2015: Gironde : un triste pactole après une longue attente

Julien Plouton

Maître Julien PLOUTON a créé sa propre structure en 2009 après quatre années d’exercice au sein d’un cabinet d’avocats orienté vers le droit des affaires et le droit des contrats puis d’un cabinet spécialisé en droit pénal.

Souhaitant créer une structure souple qui privilégie la relation humaine, la disponibilité et la réactivité tout en faisant bénéficier ses clients d’une approche juridique transversale pour chaque dossier.

Ainsi, pour le cabinet, chaque dossier a son importance, son histoire et ses enjeux.

Demande d'informations

*Champs obligatoires