Soustraction de mineurs – abandon moral et matériel de mineurs en relation avec une entreprise terroriste : Le Cabinet intervient au soutien des intérêts de Monsieur I. dont l’ex-conjointe a rejoint la Syrie dans l’intention d’y faire le Djihad emportant avec elle ses enfants

Au cours de l’été 2017, la famille I. se rendait au MAROC pour y passer des vacances.

Tout se passait bien, du moins en apparence…

Alors qu’elle lui avait indiqué se rendre au domicile de ses parents dans la proche banlieue de CASABLANCA, Monsieur I. devait recevoir un message WhatsApp de son épouse lui indiquant qu’elle avait quitté le MAROC avec les 3 enfants du couple avec la ferme intention de rejoindre la Syrie.

Quelques jours plus tard, grâce à l’intervention et l’opiniâtreté de Monsieur I., les enfants et la mère étaient interpellés à la frontière turco-syrienne, puis placés en rétention administrative dans la ville d’HATAY.

Une décision était finalement prise par l’Etat turque, permettant d’organiser le retour de Madame et des enfants sur le territoire français.

Néanmoins, en transit à l’aéroport d’ISTANBUL en direction de PARIS, Madame I. parvenait à échapper aux autorités turques et s’enfuyait avec deux de ses 3 enfants, abandonnant sur place l’un d’entre eux âgé de seulement 5 ans.

En lien avec le Consulat de France sur place, Monsieur I. parvenait à récupérer son fils en TURQUIE.

Depuis lors, notre client multiplie les démarches pour faire valoir ses droits et faire en sorte que ses deux enfants soient rapatriés sur le territoire national : démarches auprès de l’ambassadeur de France en TURQUIE, auprès de députés, du ministre des affaires étrangères, de la Justice et de l’Intérieur… Rien n’y fait.

Cela fait maintenant 4 ans que ses enfants sont en territoire syrien, dans un territoire en guerre, ce dans des conditions sanitaires et de sécurité évidemment épouvantables et dont le père imagine le retentissement s’agissant de leur santé physique et psychologique.

Monsieur I. mène ainsi de front le combat pour récupérer ses deux enfants mais également se démène jour après jour pour celui qu’il a pu récupérer et pour lequel il a mis tout en œuvre pour assurer son équilibre et son bonheur.

Une plainte avec constitution de partie civile a été déposée dans son intérêt auprès du pôle antiterroriste du Tribunal Judiciaire de PARIS des chefs de soustraction de mineurs et abandon matériel et moral de mineurs en relation avec une entreprise terroriste.

Le Cabinet mettra tout son énergie et ses compétences pour défendre au mieux les intérêts de ce père meurtri par ce drame mais toujours debout pour ses enfants.

 

< Retour

Contactez-nous

Newsletter

Restez informé de toute l’actualité et des affaires
du Cabinet d’Avocats Julien Plouton.